Accueil > Actualité

L’aventure du JMV 1843 continue !

par corneille - publié le

L'aventure du JMV 1843 continue !

Le 30 juin 2017, Æterna-Zentaris Inc. a réenregistré une demande de « nouveau médicament » auprès de la Food and Drug Administration (FDA) pour la macimoréline (JMV 1843) dans l’évaluation de la déficience en hormone de croissance (AGHD).

Le composé JMV 1843 (ou AEZS-130 ou macimoréline), un agoniste de la ghréline novateur administré oralement, est une petite molécule qui stimule la sécrétion de l’hormone de croissance. Elle peut être utilisée en endocrinologie comme test diagnostique simple de la déficience en hormone de croissance chez l’adulte (DHCA) et en oncologie pour son effet sur la cachexie induite par le cancer, une maladie menant à une perte de poids importante et à une diminution de la capacité fonctionnelle.
Æterna-Zentaris possède les droits mondiaux d’exploitation de ce produit jusqu’en 2027. L’AGHD touche environ 75.000 adultes aux Etats-Unis, au Canada et en Europe. Æterna-Zentaris a également annoncé un accord d’investigation au niveau pédiatrique pour ce composé en Europe.

Contact & Responsable scientifique du projet JMV 1843 :

Pr Jean Martinez (jean.martinez umontpellier.fr) responsable du Département Acides aminés, Peptides & Protéines (DAPP) de l’IBMM

Dr Jean-Alain Fehrentz (jean-alain.fehrentz univ-montp1.fr) équipe « Acides Aminés Hétérocycles, Peptides & Protéines » (F9) de l’IBMM

Portfolio