Accueil > Actualité

Une avancée majeure dans le dosage de l’hormone de croissance

par corneille - publié le , mis à jour le

Une avancée majeure dans le dosage de l'hormone de croissance

Le déficit en hormone de croissance (GH) est attribuable à un dysfonctionnement de l’axe hypothalamo-hypophysaire pouvant être caractérisé par une atteinte de l’hypothalamus ou de l’hypophyse. Jusqu’à présent, il n’existait aucun moyen direct de doser l’hormone de croissance secrétée par l’hypophyse, sinon des méthodes (arginine, insuline) qui nécessitaient des contraintes importantes (injections douloureuses, surveillance en hôpital, …). C’est aujourd’hui chose faite ! Une simple ingestion par voie orale d’un agoniste du récepteur de la ghréline provoque la sécrétion de GH qui peut alors être dosée par prise de sang. Ce composé pseudo-peptidique, le JMV 1843 issu de l’équipe Acides Aminés Hétérocycles, Peptides & Protéines de l’IBMM, sera commercialisé dès le premier trimestre 2018 aux USA sous le nom de MacrilenTM par la société Æterna-Zentaris. Il vient de recevoir l’autorisation de la FDA de mise sur le marché (AMM) pour le diagnostic de la déficience en hormone de croissance chez l’adulte. Il devrait très rapidement trouver d’autres applications comme le traitement des retards de croissance et la cachexie entre autres. En attente de l’AMM pour l’Europe (qui devrait suivre rapidement), ce projet, démarré en 1997 avec la société Europeptides (projet européen Euréka n° 1923) aboutit enfin !

Lire l’article de Aeterna Zentaris

Contacts :
Jean Martinez (jean.martinez umontpellier.fr)
Jean-Alain Fehrentz (jean-alain.fehrentz umontpellier.fr)

Vous avez un projet de recherche et développement dans le domaine de la Santé ? Consultez les compétences de nos équipes Carnot pour mener à bien ce projet !

Portfolio