Home > Events > Séminaires

Séminaire Chimie ED459

De l’utilisation de zéolithes et de nanoparticules de silice dans l’élaboration de membranes composites pour piles à combustible

Dr. Marc Reinholdt (Institut Charles Gerhardt UMR 5253, équipe CMOS, Montpellier)

published on , updated on

Le Jeudi 15 Avril 2010 à 13h45
UM2, Salle de cours SC-16.01

L’aggravation des problèmes climatiques liés à l’émission de gaz à effet de serre provenant de l’activité humaine a fait prendre conscience à une large part de l’humanité qu’il est devenu indispensable de trouver des solutions énergétiques non polluantes en remplacement des sources de combustibles fossiles. C’est dans ce contexte d’urgence que les piles à combustibles ont un important rôle à jouer.

Si les piles à combustible de type PEMFC (Proton Exchange Membrane Fuel Cell) et DMFC (Direct Methanol Fuel Cell) possèdent de potentielles applications pour l’électronique portable et la production stationnaire d’énergie, c’est surtout dans le domaine des transports que les attentes sont les plus importantes dans les prochaines années.[1] En effet, l’élaboration de véhicules électriques, hybrides ou fonctionnant avec des carburants propres, est devenue l’un des enjeux majeurs du 21e siècle.

Les électrodes, les plaques bipolaires, et l’électrolyte sont les constituants principaux d’une pile à combustible, c’est à ce dernier que nous allons nous intéresser. Dans le cas des PEMFC et DMFC, l’électrolyte est une membrane composée d’une matrice polymère. Parmi les différents polymères utilisés les perfluorosulfonés, notamment le Nafion®, sont les plus employés dans le domaine depuis les années 1960, mais d’autres polymères, polyaromatiques ou polyhétérocycliques, sont devenus une alternative possible, et parmi ceux-ci, les poly(arylène éther cétone)s sulfonés (SPEEK) et leur dérivés, sont très prometteurs.[2]

Dans cet exposé, l’utilisation de particules de zéolithes Silicalite-1 et de nanoparticules de silice greffées pour élaborer des membranes composites à matrice polymérique SPEEK sera présentée. Une première partie exposera la synthèse et la caractérisation des particules inorganiques et hybrides qui seront utilisées comme charges dans la matrice polymère. Une seconde partie présentera l’évolution des propriétés des membranes composites préparées que ce soit en fonction de la teneur en particules, de la taille ou de la nature de celles-ci. Ce travail, réalisé au département de Génie Chimique de l’Université Laval de Québec, a été cofinancé par le Conseil de Recherches en Sciences Naturelles et Génie du Canada (CRSNG) et la société SIM Composites Inc. de Québec.

2Références3

1. (a) Alberti, G.; Casciola, M. Annu. Rev. Mater. Res. 2003, 33, 129. (b) Rozière, J; Jones, D. J. Annu. Rev. Mater. Res. 2003, 33, 503. (c) Deluca, N. W.; Elabd, Y. A. J. Polym. Sci. B 2006, 44, 2201. (d) Rozière, J; Jones, D. J. Adv. Polym. Sci. 2008, 215, 219.
2. (a) Jones, D. J.; Rozière, J. J. Membr. Sci. 2001, 185, 41. (b) Peron, J. ; Ruiz, E.; Jones, D. J. ; Rozière, J. J. Membr. Sci. 2008, 314, 247.

Agenda

Ajouter un événement iCal