Accueil > Événements > Soutenances

Avis de Soutenance Renaud BARBEYRON Ingénérie Moléculaire

Autoassemblage d’acides borononucléiques : de la ligation à la polymérisation

par corneille - publié le

Avis de Soutenance de Renaud BARBEYRON :
Soutiendra publiquement ses travaux de thèse intitulés

Autoassemblage d’acides borononucléiques : de la ligation à la polymérisation

Soutenance prévue le vendredi 12 décembre 2014 à 10h00

Lieu : UNIVERSITÉ MONTPELLIER 2, Bat. 5 - Place Eugène Bataillon - 34095 Montpellier salle Amphi 5.01

Composition du jury proposé

M. Michaël SMIETANA
Université Montpellier 2
Directeur de thèse

Mme MARIE-PAULE TEULADE-FICHOU
Institut Curie
Rapporteur

M. Alain WAGNER
Université de Strasbourg
Rapporteur

M. Nicolas WINSSINGER
Université de Genève
Examinateur

M. Jean-Jacques VASSEUR
Université Montpellier 2
CoDirecteur de thèse

Mots-clés : auto-assemblage,acides nucléiques,acides boroniques,liaison internucléosidique réversible,auto-polymérisation,

Résumé :

Mimer les processus biologiques par des méthodes s’affranchissant de la nécessité d’activation enzymatique est un défi pour la communauté des chimistes. Parmi ces processus nous nous sommes intéressés à la ligation et la polymérisation d’acides nucléiques. Les procédés chimiques existants nécessitent généralement l’emploi d’un activateur et conduisent en majorité à des jonctions internucléosidiques irréversibles, incompatibles avec les systèmes vivants. Pour réaliser la ligation et la polymérisation réversibles d’ADN en l’absence d’activation chimique ou enzymatique, nous avons utilisé des oligonucléotides modifiés par une fonction acide boronique qui a la propriété de se lier de manière covalente et réversible avec des fonctions cis 1,2 diol. Un analogue de la thymidine fonctionnalisé par un acide boronique a ainsi été synthétisé et incorporé à l’extrémité 5’ d’un oligonucléotide. En présence d’une matrice et d’un partenaire 3’ diol, une jonction boronate peut alors être obtenue. L’influence de la nature des fonctions à l’extrémité 3’ du partenaire a été étudiée afin de déterminer les paramètres gouvernant la ligation et a notamment conduit à la formation d’une jonction oxazaborolidine en présence d’un partenaire aminoalcool. Par ailleurs, cette méthodologie a été appliquée à des processus visant à mimer la polymérisation par la formation de multiples jonctions boronates entre des oligonucléotides bifonctionnalisés par un acide boronique et un diol. Enfin l’auto polymérisation d’un duplexe en l’absence de matrice a été évaluée.

Agenda

Ajouter un événement iCal