Accueil > Actualité

Camille OGER a participé à la finale du Prix Sabatier d’Espeyran

Equipe « Synthèse de Lipides Bioactifs » de l’IBMM

par corneille - publié le

Camille OGER a participé à la finale du Prix Sabatier d'Espeyran

L’académie des Sciences et Lettres de Montpellier, en partenariat avec la Ville de Montpellier, délivre un prix annuel destiné à distinguer un premier travail ou une première réalisation remarquable par sa qualité, son sérieux et son originalité dans différentes disciplines scientifiques par exemple telles que les mathématiques, l’informatique, la physique, la chimie, la biologie… Le prix a pour but de contribuer à faire connaitre ce travail, d’en renforcer la visibilité et par là de faciliter, pour son auteur, l’entrée dans la vie professionnelle ou alors de représenter une forme de reconnaissance de son début d’activité.

http://www.ac-sciences-lettres-montpellier.fr/
rubrique « Prix Sabatier d’Espeyran »

Cette année Camille Oger, Maître de conférence à l’Université Montpellier 1, a été distinguée parmi les cinq finalistes de ce prix par cette Académie pour ses travaux réalisés au sein de l’équipe « Synthèses de Lipides Bioactifs » de l’Institut des Biomolécules Max Mousseron concernant la synthèse totale de F2t-dihomo-Isoprostanes.
Ces métabolites oxygénés d’acide gras polyinsaturés (acide adrénique) sont produits in vivo par attaque oxydante de la myéline, composant majoritaire de la matière blanche protégeant les neurones (sphingomyéline). En collaboration avec le neuropédiatre Claudio de Felice de l’unité de soins intensifs néonataux de l’Hôpital de Sienne en Italie, leur utilisation en clinique, a permis de caractériser de façon spécifique le premier stade de la maladie de Rett, une dégénérescence neuronale d’origine génétique, cause principale de retard mental chez la fillette dans le monde avec une prévalence de 1/10000. Ce diagnostic spécifique et précoce permet d’envisager très tôt une prise en charge de la maladie au moment où la neurodégénérescence est à son paroxisme. Etant donné qu’aucun traitement efficace pour prévenir ou arrêter la maladie dans ses différentes variantes cliniques n’est disponible, ils peuvent fournir une meilleure compréhension des mécanismes pathogéniques de la régression neurologique chez les patients atteints du syndrome de Rett. Ces résultats et les travaux précédents de l’équipe du Docteur de Felice ont permis d’envisager de traiter des patientes en stade 1 par une supplémentation en acide gras polyinsaturés -3 d’huile de poisson. Après six mois, la restauration partielle des fonctions dégradées (psychomotrices, gastriques, pulmonaires, neurologiques) chez les patientes du Docteur de Felice a été observée. Ces travaux ont fait l’objet de publications dans le Journal of Lipid Research, dans Genes and Nutrition et dans European Journal of Organic Chemistry.

  • Total synthesis of isoprostanes derived from AdA and EPA C. Oger, V. Bultel-Poncé, A. Guy, T. Durand, J.-M. Galano. Euro. J. Org. Chem. 2012, sous presse.
  • Partial rescue of Rett syndrome by -3 polyinsaturated fatty acids (PUFAs) oil. C. De Felice, C. Signorini, T. Durand, L. Ciccoli, S. Leoncini, M. D’Esposito, S. Filosa, C. Oger, A. Guy, V. Bultel-Poncé, J.-M. Galano, A. Pecorelli, L. De Felice,∙G. Valacchi, J. Hayek. Genes and Nutrition, 2012, sous presse.
  • F2-Dihomo-isoprostanes as potential early biomarkers of lipid oxidative damage in Rett syndrome C. De Felice, C. Signorini, T. Durand, C. Oger, A. Guy, V. Bultel-Poncé, J-M. Galano, L.Ciccoli, S. Leoncini, M. D’Esposito, S. Filosa, A. Pecorelli, G. Valacchi, J. Hayek. Journal of Lipid Research, 2011 52, 2287-2297.

Voir en ligne : http://www.ac-sciences-lettres-mont...