Accueil > Événements > Séminaires

Séminaire Chimie ED459

La voie « PDCs » (polymer derived ceramics) : des précurseurs moléculaires aux céramiques spécifiques

Prof. Philippe Miele (Lab. Multimatériaux & Interfaces, UMR CNRS 5615 – Université Claude Bernard – Lyon 1 / Institut Universitaire de France)

publié le , mis à jour le

Le Jeudi 23 Octobre 2008 à 16h
ENSCM, Amphithéâtre de Forcrand (en clôture du conseil scientifique plénier de l’ENSCM)
Attention : horaire et lieu ont changé !

La pyrolyse de polymères précéramiques (ou méthode PDCs) permet la préparation de céramiques non oxyde, par exemple de type carbure et nitrure, destinées principalement à des applications à haute température ou en environnement agressif. Cette méthode non-conventionnelle d’élaboration de matériaux consiste à synthétiser un précurseur moléculaire puis à effectuer sa polycondensation en un polymère inorganique. Un des intérêts de la technique réside dans la possibilité d’ajuster la composition et la structure des polymères, et ainsi leur viscosité, permettant leur mise en forme à l’état fondu. Après cette étape, un traitement chimique et/ou thermique permet le départ des groupes labiles et la conversion de l’objet en céramique à haute température.

Dans cet exposé, des exemples concernant l’élaboration de fibres de nitrure de bore de hautes performances seront décrits pour des applications dans le domaine aérospatial. On illustrera en particulier que la manière dont les unités de base du polymère inorganique sont reliées détermine son aptitude au filage (caractéristiques visco-élastiques) ainsi que les performances mécaniques des fibres BN finales. Une étude cinétique montrera aussi l’importance de la maîtrise du traitement de conversion en céramique.

D’autres matériaux originaux synthétisés au Laboratoire seront présentés comme par exemple des nanotubes ou des nanotubules BN. Des travaux concernant de nouvelles à céramiques mésoporeuses nanostructurées, sous forme de poudre ou de monolithes seront aussi décrits. Ces céramiques à base de B, N et Si présentent une surface spécifique élevée, un volume mésoporeux important et une distribution étroite de taille de pores et sont obtenues par une technique de nanomoulage.

Figure 1 (cliquer pour l’agrandir)

Agenda

Ajouter un événement iCal