Accueil > Événements > Séminaires

Les antimicrobiens en santé humaine et du végétal : quelle place pour les métabolites spécialisés des plantes ? Cas du houblon et du jonc maritime

Dr. Céline Rivière, MCF (équipe Métabolites spécialisés d’origine végétale, ICV Institut Charles Viollette, UMRT 1158 BioEcoAgro, INRAe, Universités de Lille, Picardie-Jules-Verne & Liège)

publié le , mis à jour le

Le Jeudi 26 Novembre 2020 à 14h
en visioconférence Zoom

[ N.B. Séminaire proposé en visioconférence Zoom (requiert un client Zoom.us installé sur votre ordinateur ou mobile). L’adresse et les identifants de connexion seront diffusés à la communauté Balard ; le cas échéant, nous contacter pour les obtenir. ]

Titre complet du séminaire :
Les antimicrobiens en santé humaine et du végétal : quelle place pour les métabolites spécialisés des plantes ? Cas du houblon (Humulus lupulus L.) et du jonc maritime (Juncus maritimus Lam.)

La résistance aux antimicrobiens, ainsi que l’émergence et la ré-émergence de certains pathogènes constituent deux aspects majeurs de l’ère anthropocène et sont désormais reconnus comme des enjeux de premier plan en ce début de 21e siècle. L’emploi abusif et non contrôlé d’antimicrobiens a un impact sur la santé humaine et de manière plus globale sur les écosystèmes. Ainsi, en raison de ses tentatives pour combattre les agents pathogènes, l’Homme a contribué à modifier son environnement, suscitant de nouveaux risques sanitaires qui se révèlent presque incontrôlables, et auxquels pourtant il est nécessaire de faire face.[1–6]

Dans ce contexte sanitaire, nous travaillons au sein de l’équipe mixte transfrontalière UMRT 1158 BioEcoAgro sur la recherche de métabolites spécialisés des plantes à activités antimicrobiennes en santé humaine et du végétal. Nos travaux vont de l’extraction de ces métabolites jusqu’à l’étude de leurs propriétés biologiques par le biais de collaborations avec nos collègues microbiologistes. Ce séminaire sera l’occasion de présenter certains de nos travaux collaboratifs. L’accent sera porté sur certains métabolites d’intérêt isolés à partir de plantes sélectionnées selon deux approches : impact régional (houblon) et écologique (jonc maritime). Nous discuterons ainsi l’activité antimicrobienne des composés phénoliques prénylés du houblon.[7–9] Nous mettrons également en exergue le potentiel antiviral et antifongique de dérivés phénanthréniques isolés de Juncus maritimus.[10–12]

Remerciements à l’ensemble de mes collègues qui ont contribué ou contribuent à ces projets, en particulier aux Drs Ramla Sahli, Marie-Emmanuelle Sahuc et Laetitia Bocquet, mais aussi à mes collègues microbiologistes, les Drs Christel Neut (U1286 Infinite), Karin Seron (Inserm U 1019, CNRS UMR 8204) et Ali Siah (UMRT BioEcoAgro, Junia Isa Lille). Je remercie également les Professeurs Sevser Sahpaz et Jean-Louis Hilbert (UMRT 1158 BioEcoAgro) qui soutiennent ces projets, et les financeurs, en particulier la région Hauts-de-France et l’Université de Lille.

Références

1. Hotez, 2016. Neglected tropical diseases in the Anthropocene : The cases of Zika, Ebola, and other infections. PLOS Neglected Tropical Diseases, 10(4) : e0004648.
2. OMS, 2014. Antimicrobial resistance. Global Report on Surveillance.
3. European Centre for Disease Prevention and Control, 2017. Surveillance of antimicrobial resistance in Europe.
4. ANSES, ANSM, Santé Publique France, 2016. Consommation d’antibiotiques et résistance aux antibiotiques en France : nécessité d’une mobilisation déterminée et durable.
5. Ministère français de l’agriculture et de la pêche, 2008. Plan Ecophyto 2018.
6. Pawlotsky, 2016. Hepatitis C virus resistance to direct-acting antiviral drugs in interferon-free regimens. Gastroenterology, 151 : 70–86.
7. Bocquet, et al., 2018. Humulus lupulus L., a very popular beer ingredient and medicinal plant : overview of its phytochemistry, its bioactivity, and its biotechnology. Phytochemistry Reviews, 17 : 1047–1090 (Review).
8. Bocquet, et al., 2018. Antifungal activity of hop extracts and compounds against the wheat pathogen Zymoseptoria tritici. Industrial Crops and Products, 122 : 290–297.
9. Bocquet, et al., 2019. Phenolic compounds from Humulus lupulus as natural antimicrobial products : new weapons in the fight against Methicillin resistant Staphylococcus aureus, Leishmania mexicana and Trypanosoma brucei strains. Molecules, 24(6) : pii : E1024.
10. Sahli, et al., 2017. An ecological approach to discover new bioactive extracts and products : the case of extremophile plants. Journal of Pharmacy and Pharmacology, 69(8) : 1041–1055.
11. Sahli, et al., 2017. Biocontrol activity of effusol from the extremophile plant, Juncus maritimus, against the wheat pathogen Zymoseptoria tritici. Environmental Science and Pollution Research, 25 : 29775–29783.
12. Sahuc, et al., 2019. Dehydrojuncusol, a natural phenanthrene compound extracted from Juncus maritimus, is a new inhibitor of Hepatitis C Virus RNA replication. Journal of Virology, 93(10) : pii : e02009-18.

Mots clés :
Métabolites spécialisés des plantes ; purification ; identification structurale ; antimicrobiens ; Staphylococcus aureus résistants à la méticilline ; virus de l’hépatite C ; Zymoseptoria tritici.

Liens web :
Page pro de Céline Rivière | Site BioEcoAgro

Contact local IBMM : Prof. Hervé Cottet (équipe DSBC)

Agenda

Ajouter un événement iCal