Accueil > Événements > Séminaires

Conférence Chimie SCF / ED459

Les chemins inattendus de la création en chimie : l’exemple des solides poreux (ou de Vasarely à BASF)

Prof. Gérard Férey, Membre de l’Académie des Sciences (Institut Lavoisier – UMR CNRS 8180, Université de Versailles Saint-Quentin), Grand Prix 2010 de la Fondation de la Maison de la Chimie

publié le , mis à jour le

Le Jeudi 29 Avril 2010 à 15h
ENSCM Amphithéâtre De Forcrand

N.B. Cette conférence s’inscrit dans le cadre d’une visite de la Société Chimique de France à Montpellier, et sera précédée à 14h par une présentation de la Société par M. Olivier Homolle, Président de la SCF, Président de BASF France, Belgique & Pays-Bas.

Résumé de la conférence de G. Férey

« Le chimiste est le seul scientifique qui crée l’objet de ses études » (Marcellin Berthelot)

Le chimiste est d’abord un créateur, et ses découvertes, développées dans une approche pluridisciplinaire qui emprunte à nombre d’autres sciences (physique, mécanique, biologie, informatique, économie), font désormais de lui un partenaire sociétal et économique dans la démarche de progrès de l’humanité.

Ce rôle central et multiple trouve son origine dans la créativité du chimiste. Il peut être intéressant de connaître les multiples approches – parfois surprenantes – qui peuvent conduire à l’idée créatrice puis au processus de développement d’une stratégie qui conduira in fine à une production industrielle et à une dimension économique au service de tous.

Dans cet esprit, l’auteur, à partir de son expérience personnelle, développera ce cheminement à la lumière de l’exemple des solides poreux, qui sont désormais des matériaux stratégiques auxquels les pays industrialisés consacrent directement ou indirectement, 20 % de leur PIB.

Plusieurs questions se posent :

– d’où vient le choix d’un thème de recherche ?
– une fois les objets chimiques découverts par la méthode d’essais et d’erreurs, et caractérisés structuralement, peut-on accéder à une connaissance rationnelle de leur formation pour éven-tuellement en faire une synthèse « sur mesure » et répondre ainsi à des cahiers des charges précis ?
– quelles sont leurs propriétés ? Sont-elles multiples et modifiables chimiquement ?
– quels domaines d’application sont intéressés par ces propriétés ? (énergie, économies d’énergie, développement durable et santé dans le cas des solides poreux)
– comment passer à l’échelle industrielle ? (le problème économique des marchés).

Tous ces points seront développés pendant la conférence, essentiellement à partir de l’exemple des solides poreux hybrides organique-inorganique.

JPEG - 10.9 ko
Figure 1

Figure 3 (cliquer pour l’agrandir)

Figure 2 (cliquer pour l’agrandir)

Quelques références

1. G. Férey, Chem. Soc. Rev. 37, 191-241 (2008).
2. G. Férey & C. Serre, Chem. Soc. Rev. 38, 1380-1399 (2009),
3. G. Férey, et al., Angew. Chem. Int. Ed. 43, 6285-6301 (2004)
4. G. Férey, et al., Science. 309, 2040-2044 (2005)
5. G. Férey, et al., Nature Mater. 9, 172-178 (2010)

Repères biographiques

Gérard Férey a créé en 1996 l’Institut Lavoisier (UMR CNRS 8180) de l’UVSQ après avoir été Professeur à l’Institut Universitaire de Technologie du Mans (1967-1995) et Directeur Adjoint du Département Chimie du CNRS (1988-1992).

Primitivement dévolus à la chimie structurale et au magnétisme des fluorures inorganiques, ses domaines de recherche concernent depuis 1992 la synthèse, la structure, les mécanismes de formation, la prédiction structurale et les applications des solides poreux inorganiques et hybrides. Produits à l’échelle industrielle, certains de ses produits trouvent des applications dans les domaines de l’énergie (stockage de l’hydrogène, solides poreux conducteurs), du développement durable (piégeage du CO2) et de la santé (restitution retard de médicaments antitumoraux et antiviraux). Ses travaux (plus de 500 publications, 10 brevets) lui valent une réputation internationale, assortie de Prix prestigieux (Allemagne, Espagne, France, Inde, Japon, USA).

Professeur à l’Institut universitaire de France (1999-2009), Membre de l’Académie des Sciences (depuis 2003), il est aussi membre étranger de plusieurs Académies. Chevalier dans l’ordre de la Légion d’Honneur, il vient d’être nommé Membre du Conseil Consultatif National d’Éthique.

Agenda

Ajouter un événement iCal