Accueil > Actualité

Les cônes modifient leur venin selon le stimulus

par corneille - publié le , mis à jour le

Les cônes modifient leur venin selon le stimulus

Une équipe de scientifiques dirigée par le Dr Sébastien Dutertre de l’IBMM (CNRS) et le Professeur Richard Lewis de l’Institute for Molecular Bioscience (IMB, Brisbane, Australie) a découvert chez les cônes, mollusques venimeux, une capacité insoupçonnée de changer leurs « armes » selon qu’ils chassent ou se défendent, une découverte qui apporte des idées nouvelles sur l’évolution des animaux venimeux, qui pourrait également mener à de nouveaux traitements contre la douleur chronique.

« On pensait que la plupart des animaux venimeux injectent la même combinaison de toxines, que ce soit pour capturer leur proie ou pour se défendre, a déclaré le Dr Dutertre. Or, nous avons constaté que ces animaux n’injectent leur venin mortel que sous la menace d’un prédateur. Lorsque la cible est une proie, ils changent effectivement d’armes en injectant un venin moins complexe et qui n’est pas toxique pour les humains ».

Site du CNRS : http://www.cnrs.fr/inc/communication/direct_labos/dutertre.htm

L’étude a été publiée dans la prestigieuse revue scientifique Nature communications.

Evolution of separate predation- and defence-evoked venoms in carnivorous cone snails. Sébastien Dutertre, Ai-Hua Jin, Irina Vetter, Brett Hamilton, Kartik Sunagar, Vincent Lavergne, Valentin Dutertre, Bryan G. Fry, Agostinho Antunes, Deon J. Venter, Paul F. Alewood & Richard J. Lewis. NATURE COMMUNICATIONS DOI : 10.1038/ncomms4521

Voir en ligne : http://www.nature.com/ncomms/index.html