Accueil > Actualité

Un « Nanobiosenseur » permettant de quantifier l‘activité kinase dans des xenogreffes tumorales in vivo (Small 2021)

par corneille - publié le , mis à jour le

Un « Nanobiosenseur » permettant de quantifier l‘activité kinase dans des xenogreffes tumorales in vivo (Small 2021)

Une chercheuse de l’IBMM de l’équipe Pharmacologie cellulaire, groupe “Biosenseurs et Inhibiteurs de Kinases” en collaboration avec des chercheurs de l’I2TC à Strasbourg et de l’IAB à Grenoble viennent de publier dans Small leurs travaux concernant l’élaboration de conjugués de nanotubes de carbone (MWCNT) avec des biosenseurs peptidiques fluorescents et leur application pour mesurer l’activité de la kinase CDK1 chez la souris par imagerie de fluorescence. Ces nanobiosenseurs constituent des outils sensibles qui franchissent les membranes cellulaires et permettent de rapporter des activités enzymatiques ex vivo, dans des cultures cellulaires cancéreuses et in vivo. Ces travaux ont été financés par l’ANR (projet NANOMULTISENS).

Lire l’article (10.1002/smll.202007177)

Contact :
May C. Morris (may.morris umontpellier.fr)