Accueil > Actualité

Vin blanc et santé : Un vin qui n’a pas à « rougir » de sa couleur

par corneille - publié le

Vin blanc et santé : Un vin qui n'a pas à « rougir » de sa couleur

La question nous est souvent posée de savoir lequel du vin blanc ou du vin rouge est « meilleur pour la santé ».

Une telle question émane forcément de « consommateurs » éclairés et, sans doute, déjà convaincus qu’il existe une relation positive entre la consommation de vin et leur santé. « Rouge », pourrait être ajouté ici presque systématiquement pour qualifier le vin…, car dans l’inconscient collectif, ce sont bien les vins rouges qui peuvent avoir cet impact positif.
Si cette « croyance » populaire est aussi répandue, cela révèle la bonne compréhension que chacun possède d’un sujet pourtant fort complexe : non seulement, l’argument principal pour expliquer l’intérêt « santé » du vin, réside dans sa composition, mais encore, celle-ci présente-t-elle des différences, selon qu’il s’agit de vin rouge ou de vin blanc.

Le Professeur Joseph Vercauteren et son groupe « lipophénol » au sein de l’équipe synthèse de lipides bioactifs de l’IBMM, apportent un éclairage sur la nature des polyphénols vin blanc versus vin rouge en décrivant leurs activités d’antioxydants et leur impact sur la santé.

Portfolio

  • Joseph VERCAUTEREN